Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for octobre 2014

DSCN0412.resizedAprès un échauffement assez rapide (cf. article), nous voici lancés dans la pose des cloisons à l’étage ! L’idée est de finir toutes les cloisons + électricité à l’étage avant de passer au rez-de-chaussée ; nous verrons comment ça se passe en pratique !

Nous avons commencé par projeter les gaines qui sortaient des rampants du toit au sol, pour voir où elles tombaient, au fil à plomb. Puis nous avons tracé les cloisons au sol au cordex, et nous avons projeté ces traits au plafond toujours avec le fil à plomb. Je devais récupérer un laser pour faire tout ça, mais finalement ça ne s’est pas fait ; franchement, vu le temps que ça nous a pris pour faire au fil à plomb, le laser n’était pas indispensable.

Le montage des structures est facile et plutôt ludique ; il existe une super collection de vidéos sur Internet donc je ne me lancerai pas dans les explications. Les cloisons hautes de l’étage m’ont par contre fait cogiter un bout de temps : avec 3,6m sous la faîtière, il fallait une structure adaptée, surtout que le fermacell est bien plus lourd que le placo. J’ai finalement opté pour une structure en rail de 70mm, en 2 parties raccordées par un 1/2 chevron (6×4) posé à plat entre les 2 rails. La partie basse de la structure comporte donc des montants de 2,6m, et un rail en partie haute ; ce rail est vissé sur un 1/2 chevron. Au-dessus du demi-chevron, un autre rail est vissé pour accueillir les montants de la partie haute de la structure. Ça ne devrait pas bouger !

La structure intermédiaire en 6x4

La structure intermédiaire en 6×4

Pour la découpe des rails et montants, j’ai essayé la grignoteuse (merci Vincent !), mais au final rien ne vaut la bonne vieille meuleuse, surtout si je ne veux pas avoir des avant-bras à la Nadal ;-). Pour chaque structure, nous avons commencé par poser la porte, et construit la structure autour ; là aussi, il existe plein de vidéos : le placo sur rail ne devrait plus avoir de secrets pour personne grâce à Internet… Avec le fermacell, il y a une difficulté supplémentaire : le poids. Je dois dire que le cric nous a bien aidé pour positionner finement les plaques sans se casser le dos !

Le volume des pièces prend forme

Le volume des pièces prend forme

DSC_1308.resized

DSC_1311.resized

La partie la plus physique a été de monter les plaques de fermacell entières à l’étage : un grand merci à Ju pour ton aide précieuse !

A l’heure où j’écris, toutes les structures des cloisons sont montées à l’étage, et il y a un côté de fermacell posé presque partout. En 1 semaine à plein temps, à 2, les cloisons de l’étage ont été matérialisées. Nous n’avons pas encore fait la moitié (il reste plein de petits morceaux, de découpes), mais il y en a suffisamment pour pouvoir tirer toute l’électricité de l’étage. Une fois que l’électricité sera passée, nous pourrons isoler à l’intérieur des parois (pour des raisons phoniques essentiellement) avec de la laine de chanvre, et refermer les cloisons… Il y a encore du boulot !

DSCN0463.resized

Pour la première fois, nous avons pu voir le volume de chaque pièce. Sur un plan, ou sur un ordi, c’est une chose, mais en réalité c’est autre chose… Finalement, la petite chambre n’est pas si petite que ça car le volume est très agréable… Une bonne surprise ! Je peux maintenant tirer toute l’électricité en haut…

Read Full Post »