Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘hampes’

Les gouttières

DSCN9979.resizedOui, OK, je suis bien à la rue pour la mise à jour du blog : je fais connaissance avec d’autres de mes limites… 😉 Je crois que j’ai de la matière pour une bonne dizaine d’articles : nous n’avons pas chômé ces dernières semaines, en profitant du temps estival ! Commençons par les gouttières, suite naturelle après la couverture de l’appenti qui signait la fin de la manipulation des tuiles au moins pour un petit moment.

Je n’ai pas passé beaucoup de temps pour le choix des gouttières : pas de plastique par principe, donc j’ai pris les gouttières par défaut en zinc. Pour être honnête je n’ai pas exploré la piste du cuivre ; je ne me suis pas penché sur la valeur ajoutée (durabilité en plus de l’esthétique ?) ni sur le prix (à priori beaucoup plus cher mais je n’ai pas vérifié). J’ai pris de la gouttière de 25 (lire « 25cm développé », c’est à dire une fois la forme arrondie mise à plat), mais là, idem, je n’ai pas vraiment creusé le sujet du dimensionnement ; à priori nous sommes dans les clous car j’ai lu ici et là que la gouttière de 25 permet de récupérer l’eau de 80m² de toiture.

Pour la pente des gouttières, j’ai constaté une quasi unanimité chez les maçons et couvreurs : 5mm de pente au mètre linéaire de gouttière. Nous avons donc pris le point haut et le point bas à la lunette, sur les hampes, et nous avons tiré un fil entre ces 2 points, pour pouvoir marquer toutes les hampes et caler ainsi les crochets bien de niveau. Il y a plusieurs types de crochets ; j’ai choisi des « VR1 » qui se fixent sur les hampes avec une vis, pour pouvoir les régler de niveau. Super pratique. Ensuite il restait à souder les talons (pour fermer les extrémités des gouttières) et les moignons (pour les descentes). J’en ai profité pour prendre des cours de soudure (merci Alex !) : j’aime bien souder, mais je n’avais jamais soudé du zinc. La difficulté avec la soudure du zinc, c’est qu’à priori il n’y a pas de moyen facile de différencier une bonne soudure d’une mauvaise (c’est un peu comme le bon et le mauvais chasseur 😉) : on ne s’en rend compte que 2 ans après, quand la soudure lâche et qu’il y a des fuites… Pour raccorder les gouttières entre elles (pour des longueurs de plus de 4m), nous avons coupé les gouttières au niveau d’un crochet, pour que la liaison soit cachée par le crochet.

Zoom sur les crochets. On voit aussi le grillage anti-rongeurs...

Zoom sur les crochets. On voit aussi le grillage anti-rongeurs…

Après coup, je me suis rendu compte qu’on aurait pu faire mieux, d’un point de vue esthétique : les gouttières auraient pu être 2cm plus haut, si j’avais fait passer les hampes au-dessus de la latte qui était à plat sur le chanlatte. En effet, au moment de couvrir le toit, nous nous étions  rendu compte que les tuiles juste au-dessus du doublis du bas étaient mal accrochées (cf. article) ; nous avions donc mis une latte à plat sur le chanlatte pour donner un peu plus d’angle. Mais vu que les hampes étaient déjà posées, elles ne passaient pas au-dessus de cette latte : du coup, on perd 2 cm de hauteur, et les gouttières ne sont pas aussi hautes qu’elles auraient pu être. J’apprends tous les jours ;-).

Les hampes auraient pu être 2cm plus haut, ce qui aurait permis de remonter les gouttières de 2cm, pour l'esthétique.

Les hampes auraient pu être 2cm plus haut, ce qui aurait permis de remonter les gouttières de 2cm, pour l’esthétique.

Autre détail : le pare-pluie ne retombe pas dans la gouttière : il est trop bas. Je n’ai toujours pas trouvé de solution pour faire retomber le pare-pluie dans la gouttière : j’ai entendu qu’il fallait faire passer le pare-pluie par-dessus du chanlatte, mais dans ce cas, outre le potentiel problème de goulotte d’eau au niveau du chanlatte, le pare-pluie bouche la circulation d’air sous les tuiles… Alors comment faire ? Si quelqu’un a une solution (avec un contre-lattage de 40mm), je suis preneur, par curiosité !

Le pare-pluie ne peut pas tomber dans la gouttière... C'est ici le point le plus bas de la gouttière.

Le pare-pluie ne peut pas tomber dans la gouttière… C’est ici le point le plus bas de la gouttière.

En quelques heures, les gouttières du nord et de l’appenti étaient posées… Il ne restera que celle du sud, que nous installerons une fois l’échafaudage en place sur la façade sud !

Nous allons enfin pouvoir récupérer l’eau de pluie ! J’ai hâte de voir les cuves se remplir…

Read Full Post »