Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘plafond entre solives’

DSCN0219.resizedFini de rigoler : nous commençons la déco ! Évidemment, il reste encore 2 ou 3 trucs à faire avant d’emménager, mais l’étape du plafond est un peu particulière… Contrairement au plancher du rez-de-chaussée, qui sera caché, le plafond, lui, restera visible pendant une bonne partie de la durée de vie de la maison (j’espère, en tous cas ;-))… Bref, encore une belle étape !

Les choix pour combler les entre-poutres au plafond et faire un plancher pour l’étage étaient multiples : plaques d’aggloméré à peindre, plaques de mélaminé pré-peintes, panneaux de bois naturel, et même pourquoi pas du bon vieux placo à condition de remettre une autre plaque dessus… En fait, nous ne voulions pas de plafond blanc entre les poutres ; premièrement parce que j’en suis saturé, et deuxièmement parce que ça n’est pas feng-shui, ce contraste entre les solives et le blanc, au-dessus de soi. Plusieurs amis avaient fait le plafond en vraies planches (de bois d’arbre, je veux dire), et j’avais trouvé ça sympa, et pas seulement pour des raisons esthétiques. Côté essence, nous sommes partis sur du peuplier, après avoir vu un chantier de notre charpentier sur lequel il avait posé des planches de peuplier en rampant de toit… Magnifique ! Ce bois est clair, et très fin dans ses dessins… J’ai adoré ! Je me suis donc mis à la recherche de volige en peuplier ; au téléphone, personne n’en fait, ou alors au tarif d’un aéroport près de Nantes (ok, c’est un peu tiré par les cheveux, mais je voulais le placer depuis longtemps, en ces temps de « crise » ;-)). Par contre, en se déplaçant dans les scieries, les langues se délient… Bref, nous avons trouvé de la volige de peuplier en 3m de longueur, et la scierie les a rabotées (4 faces) et fait une feuillure à mi-bois afin de pouvoir poser tout ça proprement. La volige brute faisait 18mm d’épaisseur ; après rabotage, elle fait entre 14 et 15mm ; j’ai eu peur pendant un moment que ça ne suffise pas pour marcher dessus, mais au final, ça passe… Sur le papier, le peuplier est passé en séchoir ; en pratique on verra comment ça se comporte sur le long terme ; ça travaillera forcément ! Tout ça pour le prix des plaques de mélaminé pré-peintes (moins de 15€ le m² TTC).

Restait la partie acoustique : poser du bois (peuplier) sur du bois (les solives), à un moment donné, ça va grincer. Là aussi, il y a plusieurs solutions, souvent utilisées en sous-couche pour du parquet flottant : panneaux de fibre de bois, feutres acoustiques synthétiques et autres feutres de jute ou même de chanvre… En gros, tout ça commence à 8,5€ HT le m² au mieux… pour aller jusqu’à des tarifs assez hallucinants. Nous avions une autre contrainte : l’épaisseur ne devait pas être trop importante sous peine de voir une épaisseur entre le plafond et les solives, vu du dessous. Finalement, nous avons opté pour de la couverture de déménagement, coupée en bandes… à 3€ TTC le m². C’est vrai que ça se compressera et n’absorbera pas super bien les bruits d’impact, mais l’objectif premier était d’éviter le grincement : les bruits d’impact, on verra ensuite. Au passage, un super site pour les traitements acoustiques : un gars tout énervé des pattes arrières (c’est un vrai compliment venant de mon clavier) qui a fait un sacré boulot de documentation : merci !

Voilà donc pour la partie conception ; ah, si, il reste la fixation des planches : j’ai longtemps hésité entre du galva et de l’inox… Mais dans le chêne, qui bouffe le métal avec une efficacité assez impressionnante, j’ai préféré l’inox, même si c’est beaucoup plus cher. Ça nous évitera peut-être de démonter le plancher pour refixer le plafond dans 5 ans (lu sur des forums… ) ?

Bande de couverture de déménagement posée sur les solives pour éviter le grincement

Bande de couverture de déménagement posée sur une solive pour éviter le grincement

La même chose avec un peu de recul

La même chose avec un peu de recul

Nous avons donc découpé et posé les bandes de couverture, puis commencé la pose les lames de volige, en prenant soin de laisser la place contre les murs pour la jointure du frein vapeur et des tasseaux correspondants (40mm de tasseaux + 13mm de plaquage). Finalement, malgré la longueur des planches (3m), nous avons effectué la pose par tranche de 1,5m environ (5 solives), pour pouvoir enlever les parties de planches abîmées. Ce bon vieux cloueur pneumatique a donc encore bien bossé, avec ses rouleaux de clous inox… Quel bon investissement ! Nous avons remarqué au passage que 2 solives s’étaient bien amusées pendant l’année : elles ont sacrément bougé, et il faudra faire un bon boulot de calage en posant les lambourdes qui accueilleront le parquet…

Pose de la volige, par bandes de 1,5m environ

Pose de la volige, par bandes de 1,5m environ

Dans le lot de peuplier, il y avait 2 couleurs différentes : une carrément blanche, et une autre un peu plus foncée, limite rosée (mais pas autant que le douglas pas exemple). Nous avons dû faire des choix pour savoir quoi poser où… Et nous avons aussi dû matérialiser certaines cloisons au sol et au plafond (notamment pour la salle de bains) afin de pouvoir arrêter le plafond au bon endroit, juste sous la cloison…

Il aura fallu une semaine pour poser le plafond, en comptant le déplacement de tout le bazar entreposé à l’étage au fur et à mesure : c’est l’éternel problème… Si vous arrivez à avoir un espace de stockage abrité, n’hésitez pas ! J’ai l’impression de passer mon temps à déplacer et re-déplacer les mêmes trucs…

Et voilà le travail !

Et voilà le travail !

Ca y est, le plafond est terminé, ou presque… Il reste le plafond de la salle de bains, que je préfère faire avec un matériau hydrofuge (certainement du mélaminé pas feng-shui ;-)) ; mais nous ne pouvons pas le faire tant que le mur de masse n’est pas coulé… Et nous ne pouvons pas couler le mur de masse avant d’avoir posé le frein vapeur partout, afin d’être sûr que les litres d’eau à évacuer ne se retrouveront pas en condensation contre la partie intérieure du pare-pluie (et donc directement sur l’isolant)… Tout ça pour dire que la prochaine étape sera la pose du frein-vapeur !

Read Full Post »